Vivre à l'Île Maurice, plaisirs et loisirs

Vivre à l'Île Maurice, plaisirs et loisirs

Abolition de l'esclavage à l'Île Maurice

Les activités de la commémoration du 180ème anniversaire de l’abolition de l’esclavage à Maurice auront lieu ce 1er février, sur la plage du Morne.

P1000313.JPG 385196_462453360476402_235296869_n.jpg

Le programme officiel sera lancé à 11 heures à la plage publique du Morne avec l’hymne national interprété par les enfants du village, en présence du Premier Ministre, Sir Aneerood Jugnauth, et le Premier Ministre Adjoint et ministre du Tourisme, Xavier-Luc Duval, entre autres officiels qui feront le déplacement. L’hymne national sera suivi d’une cérémonie de dépôt de gerbes au pied du monument de l’esclave inconnu, du dévoilement d’une sculpture qui fera partie de la Route de l’Esclave, et d’un spectacle culturel.

Lieu de mémoire de l’esclavage désormais reconnu par l’Unesco, le site du Morne Cultural Landscape réserve un espace qui abrite, depuis 2009, des stèles réalisées par des artistes issus des pays de peuplement de Maurice. La première avait été réalisée par le sculpteur mauricien Michel Hottentote. Cette année, ce sera l'oeuvre du français Lionel Sabatté qui sera dévoilée dans le jardin de mémoire du Morne, la sculpture intitulée «Le Phénix Rouge», entièrement réalisée à partir de pièces de monnaie rendra hommage aux esclaves ; pour l’artiste français de 39 ans, c’est un honneur de réaliser un projet de cette envergure. « Pour moi, le projet est grand en termes d’enjeux et de taille. Je suis honoré d’avoir été choisi pour le faire, car je voulais le faire. C’est une première pour moi, et cela a été intense et évocateur », confie l’artiste


 482026_462453507143054_1843674107_n.jpg

L’Abolition de l’esclavage à Maurice est célébrée le 1er février, un timbre commémoratif a été édité pour marquer l’événement. L’esclavage a été présent à Maurice après la colonisation de notre île. Les esclaves furent amenés de Madagascar et des Indes orientales par les Hollandais afin d’aider au développement de l’île. Bien avant l’abolition de l’esclavage à Maurice, les esclaves avaient aidé au développement de l’agriculture et des infrastructures aux 17ème  et 18ème siècles.

En 1715, la France prit la possession de l’île Maurice de la Compagnie française des Indes et en devint l’administrateur. Des esclaves vinrent de la côte ouest de l’Afrique, mais en 1765, le commerce des esclaves fut développé par les colons français qui en importèrent de la côte de l’Afrique orientale.

La fin de la traite négrière a pris fin officiellement en 1835 

391955_462453560476382_756957852_n.jpg

 



31/01/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 122 autres membres